Qu’est-ce que le COV dans la peinture ?


Les COV – ou Composés Organiques Volatiles – sont des produits chimiques volatiles qui se propagent dans l’air de nos habitations, crèches, écoles, bureaux, hôpitaux, … et qui ont un fort impact négatif sur notre santé et notre environnement.
Il en existe des centaines dans notre environnement intérieur !



Les COV : qu’est-ce que c’est ?


Les Composés Organiques Volatiles regroupent l’ensemble des molécules qui contiennent un atome de carbone. Ces molécules sont très volatiles : elles passent facilement de l’état liquide à l’état gazeux et inversement.
Les COV se trouvent dans l’air, l’eau et le sol.

Du fait de leur volatilité, les COV s’échappent de divers matériaux et produits de consommation courante, et se répandent plus ou moins loin de leur lieu d’émission. Les COV se volatilisent plus ou moins rapidement dans l’air intérieur et le contaminent de façon tenace.
Certains d’entre eux modifient la composition chimique de l’air ambiant : ils sont alors considérés comme des polluants.

Comparatif COV entre air intérieur et air extérieur


L'OQAI - Observatoire de la Qualité de l'Air Intérieur -  a mesuré l'air de près de 600 logements et en a tiré le graphique comparatif air intérieur / air extérieur ci-après. 
L'air intérieur est beaucoup plus pollué que l'air extérieur.
concentration du cov dans air intérieur vs air extérieur par oqai

Où trouve-t-on des COV ?


Les COV sont utilisés dans de nombreux procédés dans une vingtaine de secteurs d’activités différents (imprimerie, mécanique, textile, pharmacie, agroalimentaire,…), notamment en tant que solvant, dégraissant, agent de nettoyage, conservateur,…
Les Composés Organiques Volatiles sont présents en grande quantité dans beaucoup de matériaux de construction et de décoration.
Les émissions de COV proviennent à 45% de l’utilisation des solvants.
Les COV les plus communs sont : les terpènes, le benzène et les formaldéhydes.
L’un des COV le plus toxique est le formaldéhyde, déclaré cancérogène par l’OMS.

Le formaldéhyde prélevé dans l’air ambiant provient des rejets gazeux (polluant chimique) de nos objets du quotidien.
C’est une molécule extrêmement répandue et les sources domestiques sont nombreuses, dont entre autres :
  • bois agglomérée, panneau de particules, panneau de fibre MDF, mélaminé, stratifié, panneau de contreplaqué panneaux de copeaux OSB, panneau de bois lamifié contrecollé
  • peinture traditionnelle et classique
  • papier peint
  • colle, vernis
  • tapis, moquette
  • jouets
  • produits ménagers, détergents
  • produits cosmétiques
  • vêtements synthétiques, linges de maison
  • les fumées et vapeurs de cuisson
  • fumée de tabac
  • bougies, parfums d’ambiance, encens
  • ...
Pour en savoir plus : notre fiche "Comment lutter contre le formaldéhyde et l'éliminer ?"


Le COV dans la peinture


Les solvants des peintures contiennent des COV. Au cours de l’application et du séchage de la peinture, ces solvants d’évaporent dans l’air.
Lorsque le taux de COV est inférieur à 5 g/litre, on dit que la peinture est « sans COV »

L’ajout de colorants fait monter ce taux.
Pour la peinture Colibri, l’impact est moindre car les colorants contiennent quasi pas de COV

La réglementation européenne sur les COV - Directive COV 2007/2010 -prévoit que le taux de COV pour les peintures murales doit être inférieur à 30g/litre.
Le taux de COV de la peinture pour murs et plafond Colibri est inférieur à 1g/l.

Sa concentration doit être indiquée sur les pots de peinture.

Afin de limiter les risques, il est fortement conseillé d’éviter les peintures fortement émettrices de COV.

En règle générale, les peintures en finition mat contiennent moins de COV que les peintures velours ou satin. En effet, plus le brillant spéculaire est important, plus il y a de COV.
Pour la peinture Colibri, le taux de COV est quasi identique pour les 3 finitions !


Pour en savoir plus sur la peinture assainissante dépolluante Colibri

Les COV sont dangereux pour notre santé


Les COV sont des produits chimiques toxiques et déclarés cancérigènes.
Les COV agissent sur l’ozone et en tant que substance toxique.

Les conséquences possibles varient selon le volume d’air inhalé, la durée et le niveau d’exposition mais aussi selon les individus et leur état de santé :    
  • irritation des voies respiratoires
  • gêne olfactive
  • inconfort thoracique
  • asthme
  • essoufflement
  • irritation des muqueuses
  • irritation de la peau
  • eczéma
  • allergies
  • perturbation du sommeil
  • maux de tête et étourdissements
  • problèmes digestifs et rénaux
  • réduction des capacités de reproduction (éthers de glycol)
Pour en savoir plus : notre fiche "Qualité de l'air intérieur : danger pour bébé ?"

Comment se préserver des COV ?


L’air intérieur peut présenter une forte concentration de COV en raison de l’introduction massive de divers matériaux et produits domestiques.
Il est quasi impossible de se débarrasser totalement des COV.

Toutefois, et afin de diminuer la présence des COV, dont les formaldéhydes (les plus dangereux), il est possible d'agir sur plusieurs points dont le choix des meubles (préférer bois massif), des sols (préférer le carrelage) ou encore de la peinture durant des travaux.

Aussi, pour la peinture il conviendra de :
  • lire les étiquettes des pots de peintures : elles doivent indiquer leurs émissions de COV dans l’air intérieur, notées de A+ pour les moins émettrices de polluants, à C pour celles qui ont un taux de COV plus élevé
  • choisir une peinture sans solvant et mieux encore de choisir une peinture assainissante qui capte les polluants de formaldéhyde afin de dépolluer l’air ambiant
  • respecter les consignes d’utilisation du fabricant : ne pas inhaler les vapeurs, ne pas brûler, stocker dans un endroit aéré, ne pas mélanger avec un autre produit, …
Dans une habitation qui vient d’être construite ou rénovée par exemple, les COV peuvent persister plusieurs mois, voire plusieurs années…
L’aération de l’habitation et des locaux chaque jour, au moins à 2 reprises durant minimum 10 minutes est indispensable !
Pour en savoir plus : notre fiche "Assainir l'air de sa maison ou de son bureau"

Conseil : pendant l’application de la peinture il est préférable de porter un masque de protection ; pendant le séchage il convient de bien ventiler / aérer la pièce


émission dans l'air intérieur noté A+ pour une quantité inférieure à 1g/l pour peintures  Colibri

Peinture biosourcée Colibri

Emission de COV dans l'air intérieur inférieure à 1 g / litre (autorisation jusqu'à 30 g / l),
classement A+


PayPal : paiement sécurisé

© Copyright 2018 | Colibri peinture | Tous droits réservés