[Nesting] Qualité de l’air intérieur : danger pour bébé ?


L’air intérieur que nous respirons contient un nombre très important de substances toxiques pour notre santé, et surtout pour celle des personnes sensibles.
Les enfants sont bien plus fragiles que les adultes. Or, les enfants passent entre 70 et 90 % de leur temps à l’intérieur : maison, voiture, nounou, crèche, école, …

nesting - qualité de l'air intérieur : attention danger formaldéhydes !


Pour quelle raison un bébé, un enfant, est plus fragile ?


Le nouveau-né respire 2.5 fois plus que nous, soit environ 40 respirations par minutes. Il est donc nécessaire pour lui d’inhaler un air propre et oxygénant.
Les enfants sont plus fragiles aux polluants chimiques présents dans l’air ambiant :
  • ils inhalent les contaminants plus rapidement que les adultes
  • ils boivent et mangent plus par kilo de poids corporel
  • ils sont actifs et explorent plus leur environnement
L’exposition à certaines substances chimiques, peut nuire au développement physique du jeune enfant.

Les nourrissons et jeunes enfants sont très sensibles aux polluants volatils : leur système immunitaire n’est pas encore formé. Aussi, tous les toxiques dissimulés dans l’air intérieur sont dangereux pour son bon développement.

Quel est le principal polluant ?


Poussières, squames animales sont des irritants considérés comme polluants mineurs de l’air intérieur.

Moisissures et rejets chimiques gazeux émis par les matériaux de construction, les peintures murales traditionnelles et classiques, les papiers peints, les meubles, les produits d’entretien, les produits cosmétiques, les tissus d’ameublement, les jouets, … sont des irritants beaucoup plus toxiques.

Parmi eux, on trouve en grande quantité une molécule dangereuse pour la santé de tous : le formaldéhyde.
Le formaldéhyde est un COV – Composé Organique Volatile - : gaz très volatile, irritant et incolore.
Il agit sur le système respiratoire, neuropsychologique, cutané, endocrinien ; il est cancérogène.

Pour en savoir plus : notre fiche "Qu'est-ce que le COV dans la peinture ?"

Formaldéhydes : où êtes-vous ?


La chambre de bébé est la pièce dans laquelle on retrouve le plus de formaldéhydes : il est prouvé que cette jolie chambre est plus polluée (avec la cuisine) que le reste de la maison !

Les parents préparent l’arrivée de bébé et s’investissent pour lui faire un « cocon tout douillet » : murs et plafonds fraîchement repeints, beau luminaire, nouveaux rideaux, jolis tapis moelleux, coussins de décoration, fauteuil à bascule, meubles tout neufs : lit, armoire, table à langer, jouets par dizaines, parfum d’ambiance vanille, … Autant de belles attentions qui peuvent être malheureusement dangereuses pour bébé car chacun de ces éléments rejette des COV.

Les COV étant invisibles, il faut redoubler de vigilance pour les capter.

Pour en savoir plus : notre fiche "Comment lutter contre et éliminer le formaldéhyde ?"
les formaldéhydes se trouvent dans 80% de l'espace d'une chambre pour enfant


Bien choisir les meubles de la chambre de bébé


Les meubles sont majoritairement fabriqués en panneaux de bois reconstitués : bois agglomérée, panneau de particules, panneau de fibre MDF, mélaminé, stratifié, panneau de contreplaqué panneaux de copeaux OSB.

Ces matériaux nécessitent une quantité importante de colle et de vernis qui rejettent énormément de COV dont, principalement, le formaldéhyde.
Les rejets gazeux sont très forts, diminuant très lentement au fil des années, pour être enfin presque nuls au bout de 5 ans pour certains meubles, mais malheureusement pas tous les meubles...

Mieux vaut privilégier le montage des meubles le plus tôt possible pendant la grossesse et éviter de le faire dans les 2 mois qui précèdent la naissance.
Le montage des meubles doit se faire dans un endroit ventilé.
La pièce doit être aérée le plus longtemps et le plus souvent possible afin d’éliminer un maximum de dégazage dans la maison.

Ces étapes peuvent toutefois être allégées si la pièce a été récemment peinte avec la peinture assainissante dépolluante Colibri puisque cette dernière capte le formaldéhyde dégagé par les meubles.

Notre conseil si vous n’avez pas encore appliqué la peinture assainissante Colibri :
  • choisir des meubles en bois massif,
  • choisir des meubles d’occasion car ils ont eu le temps de dégazer et sont donc moins nocifs,
  • laisser aérer un meuble neuf plusieurs semaines dans une pièce ventilée avant de l’installer dans la chambre de bébé


Comment assainir la chambre de bébé ?


Le mot d’ordre principal est : AERATION !
On ne le répètera jamais assez, l’air intérieur étant plus pollué que l’air extérieur (5 à 10 fois plus), il ne faut pas hésiter à ouvrir les fenêtres en grand pour renouveler l’air ambiant.
Il pleut, il vente, il fait froid, il fait beau, il fait chaud : on aère ! 15 à 20 mn matin et soir chaque jour, chaque pièce !
On maintient une température comprise entre 18 et 20°C.
On aspire, toutes fenêtres ouvertes.
On utilise du vinaigre blanc et de l’eau claire pour nettoyer les sols.
On investit dans un matelas fabriqué avec des matières écologiques et naturelles (coton bio, latex naturel, bambou, fibre de coco) qui émettent le moins de COV possible.
On nettoie régulièrement la déco qui prend la poussière : rideaux, coussins, tapis, peluches, …
On bannit les parfums d’ambiance (bébé sent déjà si bon)
On fait disparaître les mauvaises odeurs en saupoudrant de bicarbonate de soude (poubelle de couches)
On utilise des cosmétiques bio, sans conservateurs.
On aère et on nettoie les jouets le plus souvent possible.
On évite les jouets qui sentent le neuf.
On sort les animaux de la chambre (même ceux qui sont tout doux).
On ne fume pas (mais vous aviez déjà arrêté de toute façon).
On enlève ses chaussures avant d’entrer dans la chambre
On repeint murs et plafond avec une peinture non toxique, de préférence biosourcée et/ou assainissante.

Selon une étude menée aux Etats-Unis par Greenguard Environemental Institute , on trouve près de 300 produits chimiques différents dans l’air d’une chambre de bébé venant d’être redécorée, aménagée et meublée une semaine auparavant, contre 2 devant la fenêtre grande ouverte


Un coup de pouce supplémentaire pour dépolluer l’air intérieur de la chambre de bébé ?


Même si l’aération de la chambre de bébé est primordiale, ce simple geste ne résout pas tout.

Colibri propose une peinture biosourcée assainissante dépolluante qui capte les formaldéhydes, les empêchant de nuire à la santé de bébé et de toute la famille.

La peinture biosourcée et assainissante dépolluante Colibri est formulée afin de capter les molécules de formaldéhyde présentes dans l’air ambiant sous forme de gaz. Ainsi, chaque pièce décorée avec la peinture Colibri bénéficie d’un air sain, assainit, dépollué. "Grâce à Colibri plus on peint, plus on dépollue"
La peinture agit dès sa première application. Son action est totale au bout de 24 heures. Sa durée d’activité commence à décroitre au bout de 8 ans.

La peinture Colibri garantit sérieux et qualité du produit proposé. Colibri est une peinture à l’eau, son taux de COV est inférieur à 1g/litre et sa notation « émission dans l’air intérieur » est A+ (pour une norme fixée à 30g/litre maximum)
La qualité de la peinture est essentielle pour la santé de tous.

Pour en savoir plus : notre fiche "Qu'est-ce que la peinture assainissante dépolluante"
assainissement dépollution de l'air intérieur : effets peinture colibri


Pollution intérieure et femme enceinte


Future maman, prenez garde aux substances toxiques que vous pourriez inhaler tout au long de votre grossesse : ce qui est toxique pour vous l’est aussi pour votre fœtus.
Il y en a partout : produits de bricolage, produits horticoles, produits ménagers, produits cosmétiques… la liste est malheureusement longue.
L’exposition aux produits chimiques est nocive et peut avoir des conséquences sur la santé, plus particulièrement pendant la grossesse (les substances chimiques peuvent passer la barrière placentaire) et les premiers mois de vie d’un nouveau-né (les substances chimiques peuvent passer dans le lait maternel).
Durant la grossesse, la future maman préfèrera utiliser des produits naturels, sans conservateurs.

La pollution intérieure est partout...


Dans une habitation, les principales pièces touchées par la pollution intérieure sont les chambres des plus jeunes enfants mais aussi celles du reste de la fratrie.
Il est ensuite constaté une forte concentration dans la cuisine. Arrivent ensuite les pièces humides mal ventilées et les pièces contenant un poële ou une cheminée mal entretenus.

Les habitations ne sont pas les seules concernées par la pollution de l'air intérieur : il est constaté que les crèches, les garderies, les écoles sont malheureusement touchées.

Les espaces de travail : ateliers ou bureaux sont également montrés du doigt.

Pour en savoir plus : notre fiche conseil pour dépolluer l'air ambiant en habitation / au bureau par exemple


Cop de pouce : comment venir à bout des tâches sur les murs peints : à chaque tâche sa solution !




PayPal : paiement sécurisé

© Copyright 2018 | Colibri peinture | Tous droits réservés