Pourquoi utiliser une sous-couche grise ?


La sous-couche -encore appelée primaire ou peinture d’accroche- permet, entre autres, de préparer votre support à peindre, de l’opacifier ou encore de le rendre moins poreux.
Colorer une sous-couche a pour seul but (en plus des aspects techniques) de préparer votre support à recevoir de la peinture de finition de couleur très prononcée, très vive.
Alors si vous avez envie de peindre mais que vos supports sont neufs, abimés ou poreux… une seule solution pour une belle finition : la sous-couche (en plus, elle vous permet de faire des économies ☺) !

Que ce soit pour les murs, pour les plafonds ou encore pour les supports bois (portes, plinthes, poutres ou même meubles) par exemple, la sous-couche est la première couche à appliquer sur le support à peindre.
Le support doit être réparé, sain, propre et sec avant de réaliser vos travaux de peinture.
Et bien qu’on ait souvent envie de passer cette étape, son application reste essentielle pour un rendu final optimal.

Qu’est-ce que la sous-couche ?

Comme son nom l’indique, la sous-couche est une première couche de peinture à appliquer en tout premier sur votre support, c’est-à-dire, avant même l’application de votre peinture de finition.
La sous-couche est généralement blanche. Elle s’applique de la même façon que votre peinture de finition : au pinceau, rouleau ou pistolet.
Bien que totalement recouverte de peinture (blanche ou de couleur), la sous-couche a une grande utilité.

Bon à savoir :
lors de l’acquisition d’une maison neuve, n’hésitez pas à demander si les murs seront prêts à peindre, si l’application de la sous-couche sera réalisée avant livraison.

Puis-je me passer de la sous-couche ?

Selon la nature de vos travaux et la qualité de votre support, la sous-couche n’est pas forcément obligatoire pour vos travaux de peinture.
Peut-on s’en passer ? Oui… à la seule et unique condition : que votre surface soit parfaitement préparée et qu’elle ne soit pas poreuse. En effet, seule une surface parfaitement adhérente peut se passer d’une sous-couche.
Si vous souhaitez vous passer d’une sous-couche, il se peut que votre peinture de finition n’adhère pas à votre support. C’est une décision qui demande à réfléchir…

A quoi sert la sous-couche ?

Certains d’entre vous jugent l’application de la sous-couche comme une étape facultative.
En réalité, c’est tout le contraire : la sous-couche vous permet de gagner en temps… et en argent !

La sous-couche rend le support adhérent

La sous-couche – encore appelée primaire d’accroche – vaut bien son nom !
L’application de la sous-couche offre une base adhérente à la peinture : celle-ci va pouvoir mieux s’accrocher au mur, au plafond, … à la surface que vous peignez, évitant ainsi que la peinture ne s’écaille après quelques jours.

La sous-couche garanti un support uniforme

L’application de la sous-couche assure un rendu uniforme, une finition optimale.
Appliquée sur une ancienne peinture de couleur, elle va en empêcher les reflets sous la nouvelle, appliquée sur une peinture à l’huile elle va permettre l’application d’une nouvelle peinture à eau, appliquée sur le bois elle va empêcher les remontées de tanins…

La sous-couche bloque le fonds

L’application de la sous-couche assure un rendu uniforme.
En effet, il se peut que certaines parties de votre support à peindre soient plus ou moins poreuses que d’autres. En appliquant de la sous-couche sur tout le support, vous évitez de rendre visibles des différences d’absorption qui peuvent laisser des traces inesthétiques après séchage : des nuances de couleur, des auréoles ou des tâches pourraient apparaitre après séchage… que vous pouvez éviter en appliquant simplement une couche de sous-couche !
Dans le jargon, cela s’appelle « bloquer le fonds ».

La sous-couche évite les imbus de peinture

L’application de la sous-couche permet de bloquer le fonds : elle va créer un film entre le support et la peinture de finition.
Son avantage : éviter également les imbus de peinture de finition.
En effet, les supports bruts sont souvent très poreux et ont tendance à absorber. Sans sous-couche il vous faudra appliquer plus de peinture ou utiliser plus de couches pour profiter d’un effet couvrant. Au contraire, l’application de la sous-couche permet d’obtenir une surface parfaitement peinte en deux couches de finition.
Mieux vaut donc appliquer une sous-couche qui coûte moins cher que la peinture de finition et dont l’application en une seule couche suffira à éviter la surconsommation de peinture !
Gain de temps, gain d’argent !

Pourquoi utiliser une sous-couche grise ?

Le pouvoir couvrant de certaines teintes est réputé difficile. Les couleurs vives, profondes et très soutenues nécessitent donc une attention particulière.
Une couleur comme le rouge par exemple nécessite 2 à 3 applications… et selon la qualité des produits utilisés bien plus.
La sous-couche grise permet de révéler plus rapidement les pigments de couleurs qui composent cette teinte ; le rendu de couleur est alors optimal.
Dans ce cas, la sous-couche grise permet d’obtenir une plus grande profondeur de la couleur appliquée.

Quelles sont les couleurs pour lesquelles utiliser une sous-couche Grise ?

La sous-couche GRISE est à privilégier sur la sous-couche blanche lorsque la peinture de finition choisie est de couleur très foncée, très vive ou très prononcée.

Voici une liste non exhaustive des coloris de la marque Colibri pour lesquelles nous vous conseillons d'appliquer une sous-couche Grise plutôt que Blanche :
• Corindon, Pléna, Grenat, Maité, Coquelicot, Cadmium, Flambeau, Grive
• Baroque, Angelus, Opéra, Maracuya
• Violine, Lafortun
• Nocturne, Ondée, Jodhpur, Atlantide
• Halley, Laggua, Ohana
• Basalte, Fusain, Miro, Aureloïs
• Bahinel, Alezan, Coteau, Gordy, Tonca, Fève, Canyon
• Linotte

Envie de découvrir toutes nos couleurs de peinture naturelle ?

Pourquoi choisir une sous-couche naturelle COLIBRI ?

La sous-couche de la marque française Colibri est saine et ses qualités sont garanties.
Composée d’ingrédients naturels, la sous-couche est naturelle à 98%. Dépourvue de solvants, elle est sans odeurs. Respectueuse de la santé de l’utilisateur et des habitants, la sous-couche et les peintures de finition Colibri sont également respectueuses de l’environnement. Teneur en COV* très faible, proche de 0 (A+).
Faciles à utiliser (texture crémeuse), elles offrent un grand pouvoir opacifiant, un rendement élevé et sèchent très vite. Très résistantes, elles assurent un bon tendu et un résultat final optimal.
La gamme Colibri s’utilise au pinceau, au rouleau et au pistolet. Les outils (et vos mains) se nettoient à l’eau.
La sous-couche Colibri s’applique en intérieur, sur supports sains, propres et secs. Economique et microporeuse, elle a une bonne adhérence sur le plâtre, la placoplâtre, les enduits, le bois, le ciment, la papier à peindre, le papier peint.

COV : Composés Organiques Volatils : polluants dangeureux

Le saviez-vous ?
Plus une sous-couche a un haut pouvoir opacifiant (ou couvrant), plus le rendu est uniforme.
Aussi, les sous-couches dites premiers prix, qui sont beaucoup plus diluées, ont donc un pouvoir opacifiant assez limité

Vous avez dit rendement ?

Le rendement représente la surface qui peut être recouverte par 1 litre de produit et permet d’évaluer la quantité à prévoir.
La sous-couche Colibri s’applique en 1 seule couche. Son rendement est de 8 à 10 m/Litre et varie en fonction de l’état et de la porosité du support.
Le rendement de la sous-couche naturelle Colibri est considéré comme un très bon rendement.

Comment appliquer la sous-couche grise ou blanche ?

La sous-couche, qu'elle soit blanche ou colorée grise, s'pplique de la même façon.
Pour en savoir plus, notre fiche "Comment appliquer la sous-couche ?"

Convaincus ? Il ne vous reste plus qu’à choisir votre couleur de peinture pour savoir si vous avez besoin de sous-couche blanche ou grise COLIBRI !