Quelle température pour les travaux de peinture ?


L’envie de faire des travaux de peinture vous prend… mais est-ce que les conditions météo sont réunies pour un résultat maximal ? Trop chaud, trop froid, trop humide… qui aurait cru que le climat jouait sur la qualité d’application de la peinture en intérieur ?
Quelques astuces et un peu de bon sens suffisent pour mener à bien vos travaux.

température et hygrothermie à respecter en peinture intérieure

La température doit être optimale


Température trop élevée

Si la température est trop élevée, la peinture risque de sécher trop rapidement.
Plus il fait chaud, plus l’eau contenue dans la peinture va s’évaporer rapidement. La peinture s’épaissie et devient plus difficile à être appliquée de façon uniforme.
Au-dessus de 20°C, le processus de séchage devient de plus en plus rapide ; l’application de la peinture devient alors de plus en plus difficile (prévoir une légère ventilation pour rafraîchir la pièce). Dans le temps, un séchage trop rapide favorise la formation de craquelures, d’écailles.


Température trop basse

Si la température est trop basse, la peinture risque de ne pas sécher du tout : 
  • le temps de séchage est plus long lorsque les températures sont en dessous de 10°C (prévoir alors de chauffer la pièce pour le séchage)
  • la peinture en phase aqueuse ne sèche pas lorsque la température est en dessous de 5°C ; il est impossible de peindre
Par ailleurs, en dessous de 10°C, la peinture est plus pâteuse et devient difficile à appliquer et on prend le risque de déposer des couches plus épaisses qui sèchent moins bien et dont la durée de vie se réduit.

Quel est le juste milieu ?

L’idéal est d’appliquer la peinture dans une pièce tempérée entre 10 et 20°C.
Réajuster la température de la pièce avec chauffage ou climatisation par exemple

L’humidité est à éviter : surveiller l’ hygrométrie


Taux d'humidité trop haut ou trop bas ?

Le taux d’humidité de l’air influe sur le temps de séchage de la peinture intérieure :
  • si le taux d’humidité de l’air est bas (30 à 40 %) : la peinture sèche trop vite
  • si le taux d’humidité de l’air est élevé (au-dessus de 80 %) : la peinture en phase aqueuse sèche plus lentement
  • si le taux d’humidité de l’air est saturé (100 %) : la peinture en phase aqueuse ne sèche pas, reste humide trop longtemps coule et craquelle

Quel est le juste milieu ?

L’idéal est d’appliquer la peinture dans une pièce ayant un taux d’humidité de l’air – hygrométrie – inférieur à 70%.
Réajuster le taux d’humidité dans l’air de la pièce en fermant les fenêtres le temps du séchage et en activant la VMC pour renouveler l’air et permettre à la peinture de sécher correctement.


Le soleil ne doit pas rentrer dans la pièce


Si les supports à peindre sont en plein soleil, il faut prévoir une bâche pour fermer momentanément l’accès au soleil : peindre au soleil n’est pas idéal car la peinture sèche beaucoup trop vite et rend l’application difficile.

Il faut toutefois savoir profiter de la lumière naturelle qui permet d’effectuer un travail de meilleure qualité car les imperfections sur les supports seront plus visibles.


Pas de vent, de courants d’air, de poussières et de pollens


Il faut éviter de peindre dans une pièce poussiéreuse, ouverte au vent : les poussières et pollens peuvent venir se coller à la peinture fraîchement appliquée.
Les courants d’air, quant à eux, sont à privilégier entre 2 applications afin de ne pas rendre difficile la pose de la peinture (à condition qu’il n’y ait pas de poussières volatiles dans la pièce).

Plus la température de la pièce est élevée, plus vite les pinceaux et les rouleaux ont tendances à sécher et à laisser des marques.
Dans les pots ou dans les bacs à peindre, la peinture forme un film, rendant la peinture moins lisse.

Pour en savoir plus : notre fiche sur l'utilisation du matériel : "savoir faire le bon choix en pinceaux et rouleaux", "savoir que faire de ses ustensiles entre 2 applications de peinture" et "savoir quoi faire de ses ustensiles en fin de travaux"

Quelle peinture choisir pour un rendu parfait en conditions d'application optimales ?


Les peintures Colibri sont prêtes à l'emploi, facile d'application et de qualité professionnelle.

Elles ont été développées et testées en laboratoire de recherche.
Aussi, les conditions optimales en terme de température et d'hygrométrie entrent dans les normes ci-dessus pour l'ensemble de la gamme de peintures Colibri : peinture pour sous-couche biosourcée, peinture de finition biosourcée, peinture de finition biosourcée assainissante dépolluante.

PayPal : paiement sécurisé

© Copyright 2018 | Colibri peinture | Tous droits réservés